Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 13:35

Ca y est, quelques semaines après l'événement, VSD a publié la vidéo de la soirée des remises de prix 2012. Vous y retrouverez bien évidemment Julie Waeckerli (Grande Gagnante avec "Le Bras du Diable") et Christian Olivaux (Coup de Coeur de J-C Grangé avec "Piège Numérique"). En prime, quelques apparitions d'anciens lauréats du prix avec notamment François-Xavier Cerniac et moi-même.

Le lien vers le site VSD et la vidéo : CLIQUEZ ICI !

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Bonjour Damien Leban. désolé de vous faire part de mes critiques, au sujet des deux lauréats du concours VSD 2012, mais comme vous en avez fait largement écho sur votre blog, je
trouve normal de vous faire retour. C'est à la suite de votre enthousiasme que j'ai acheté ces deux livres. La vendeuse me sort deux pavés , un de 570 pages et l'autre de 690
pages! Faut-il, pour avoir du succès, en mettre tant? Et bien non, 2 livres désolants! Le premier, "piège numérique" est sur le fond intéressant surtout en cette période électorale, par contre
sur la forme je reste réservé car l'auteur se fourvoie dans des considérations en dehors de l'intrigue, ce qui fait qu'on en perd le fil, que ça lasse et qu'on lit en diagonale! Le pire étant,
les sentiments amoureux de la jeune journaliste envers l'Antillais alors qu'ils ont la DCRI, la police, un tueur à gage aux fesses. Alors on comprend mieux pourquoi tant de pages, à force de
délayage de mots, de phrases qui ne servent à rien. Pour le second, "Le bras du diable", pas mieux . L'auteure fait sans cesse des comparaisons, des images qui sont un peu tirées par les cheveux.
Ex: page 484, " comme un tatouage impérissable, tracé par l'encre de ses émotions". C'est beau, c'est long, ça fait de la ligne!Comme, comme, comme! En plus la pagination, laisse apparaître
plétore de pages blanches. On gagne en épaisseur. Je passe sur les invraisemblances, la nullité des flics, un agresseur qui tue dans la roselière alors qu'Audrey ne devait pas y passer et en plus
à la barbe du Gang. Vers la fin "j'ai zappé toute la partie algérienne".En définitive j'ai cru lire Le Club des 5 de le bibliothèque rose, en moins bien. 40 euros de perdus et le plaisir en
moins. Amicalement A.C.


                                                                           


 
Répondre
D


Bonjour,


Vous avez tout à fait le droit de critiquer ces romans, ne vous en excusez pas. Je vous avouerai que je ne les ai pas encore lu personnellement par manque de temps. Mais dès que ce sera fait, je
vous en toucherai un mot.


Bien à vous.